Tag Archives: Cadix

Cadix

Share Button

Cadix :

 

La ville est située sur une presqu’île, qui plus est, ancienne ville de garnison fortifiée avec ses rues perpendiculaires.

Vous n’avez pas besoins de plan, vous ne pouvez pas vous perdre à Cadix.

La bataille de Trafalgar se déroula à quelques miles nautiques.

Cadix est entourée d’eau, d’un côté la baie et ses ports de commerce et de plaisance où accostent de grands paquebots et leurs milliers de touristes; de l’autre l’océan et 5 km de plages de sable fin.

La ville est agréable il y fait beau et les promoteurs n’ont pas trop dénaturé le front de mer où les joggers s’entrainent inlassablement sur le paséo ou la plage à marée basse.

Trouver un hôtel, un restaurant, ou faites votre parcours sur la carte :

A voir :

La Puerta de Piedras, magnifique porte d’entrée fortifiée qui barre la presqu’île sur toute sa largeur.

La tour Poniente.

La Casa del Obispo renferme des trésors romains et un tombeau phénicien.

les vestiges d’un théâtre romain

la cathédrale tourne le dos à l’océan. Elle  ne ressemble à aucune autre. Édifice de pierre et de marbre avec des fenêtres, elle est très massive et possède des rondeurs d’influence mauresques. L’entrée est payante de même que l’accès à une de ses 2 tours, plus haut point de vue de Cadix.

Le Grand Théâtre Falla.

Les rues de la vieille ville même si elles sont moins bien entretenues qu’à Cordoue.

Le détail de tous les monuments avec le site de la ville


Au bout de la presqu’île, un magnifique jardin public, avant goût des tropiques et de l’Afrique, peuplé de nombreuses perruches faisant un bruit d’enfer.

2 châteaux :

Santa Catalina restauré, gratuit, il sert de centre culturel

San Sebastian, au bout d’une splendide jetée, mais l’accès est fermé, dommage il est en cours de réhabilitation mais le financement ne suit pas.

Au milieu de tout ça un charmant petit port de pêche où les Espagnols viennent prendre le soleil, quelques tapas, des verres et chercher des coquillages et poulpes à marée basse.

Profitez du Flamenco à Cadix (ici c’est « l’alegria » ou Flamenco joyeux) il y a des peñas partout mais la plus charmante est sans aucun doute celle située sur la jetée qui mène à San Sebastian la peña Juanito Villar.

Cadix offre un très bon compromis entre le farniente et la culture.

Transports public à Cadix  –  Des idées pour mangerPour dormir : – Auberges HostalesLes pensions

 Photos de Cadix ICI

En savoir plus sur Cadix wikipedia ou  Le site officiel de la ville de Cadix

Derniers jours avant l’Afrique

Share Button

Derniers jours avant l’Afrique

Mercredi 05 décembre 2012.

Le pont Romain Cordoue

Aujourd’hui visite de Cordoue. Il fait très bon, le ciel est dégagé et la journée s’annonce bien. Il vaut mieux parce que d’après le plan il y a plein de choses à voir et la balade sera longue.

On décolle vers 11h pour un petit déjeuner dans un bar typique Andalou.

Café – Jus de pêche – Tartines tomate jambon (2 par pers)

Ça cale bien.

Après cet encas copieux, on tombe sur une des premières merveilles de la ville :

un temple romain dont de nombreuses colonnes sont intactes après 2000 ans et plusieurs guerres.
Puis il faut juste se laisser aller dans les petites rues de la vieille ville toutes plus belles les unes que les autres.

On a marché pendant 5 h, visité la « Mesquita », mosquée édifiée au 8éme siècle et qui fût agrandie et transformée en cathédrale au 13 éme après le départ des musulmans qui sont restés 5 siècles dans la région.

C’est un monument grandiose qui mélange l’art moresque et gothique. Le cloitre de la mosquée est gratuit mais si vous voulez visiter la cathédrale il vous en coûtera 8 €.

Je n’aime pas payer pour visiter les édifices religieux, donc on ne l’a pas visitée entièrement.

De plus comme souvent en Espagne, il y a une église tous les 100 m.

Alors on a le choix !!!! Et certaines petites chapelles ont autant d’attrait que les grandes cathédrales.

Nous sommes également entrés dans le palais des congrès qui se trouve juste derrière la cathédrale, toujours de style moresque avec sa cour

La meilleure omelette du monde

intérieure et ses arcades superbes. Il y a une salle de spectacle et vous pouvez assister le soir à des soirées Flamenco.

Partout dans Cordoue des artistes se produisent et les amoureux de danses et de guitare Flamenca peuvent se régaler pour pas cher.

On a fait le tour de la vieille ville pour admirer le mur d’enceinte. Si vous aimez les chevaux rien de tel que le spectacle offert pour 15 €, de la Cavalerie royale où les chevaux et cavaliers Andalous ne vous laisserons pas indifférents.

PHOTOS DE CORDOUE ICI

Enfin tout au long de votre parcours, jetez un œil quand vous verrez une porte ouverte.

Derrière chaque porte se cache un trésor. Vous y découvrirez sûrement une entrée en faïence avant un patio intérieur et sa fontaine rafraîchissante.

Les Andalous sont fiers mais très sympas, et si vous leur demandez gentiment ils vous laisseront entrer pour prendre quelques clichés.

Du pont Romain vous pourrez faire également de belles photos de la mosquée cathédrale et de l’arche, principale entrée de la ville à l’époque.

A l’autre extrémité du pont une vaste tour de défense abrite le musée Al Andalus.

Partout dans la vieille ville des restaus et petits hôtels ou pension. C’est très sympa et pas cher mais attention autour de la mosquée cathédrale cela ressemble plus au quartier typiquement piège à touriste comme le quartier St Michel à Paris.

Alors attention aux arnaques.

Il existe encore de nombreux « bains arabes » (900 hammams du temps de la présence musulmane) mais ils ne fonctionnent plus et servent souvent de décor à des restaurants.

Le cabaret Baños Arabes

Justement ce soir nous sommes allés voir un spectacle de Flamenco aux « baños arabes » le repas n’était pas génial (comme chaque fois que l’on va voir un spectacle partout dans le monde), mais par contre il y avait un guitariste, un chanteur, une danseuse et un danseur qui nous ont enchantés pendant une heure et quart.

A un mètre de la scène on pouvait ressentir et voir tous les faits et gestes. Ils nous ont transportés. Vraiment à ne pas manquer dès que l’on peut on vous met leur musique ou une vidéo.

Merci à :

Sofia (danse) – Jorge (danse) – Alberto (chants) – El Macareno (guitare)

Avant cela nous nous étions arrêtés prendre un verre au « bar Santos » où l’on peut déguster la meilleure tortilla de Cordoue.

Quelque chose d’exceptionnel d’après les articles de journaux affichés au mur.

Effectivement nous n’avions jamais vu des omelettes de la sorte. Elles ressemblaient plus à de grosses boules de fromage mais quel délice et quelle atmosphère dans ce lieu très singulier où vous pourrez rencontrer des tas de gens du coin.

Si vous passez par Cordoba ces établissements se trouvent juste à coté de la « Mesquita » vous ne pouvez pas les manquer.

Demain matin départ pour Séville A+.


Vendredi 07 décembre 2012

 

Hier nous sommes partis de Cordoba vers midi en direction de Séville où nous sommes arrivé vers 15h.

On s’est gare place de « los hermanos Solis » (vous connaissez le mari de Gabrielle dans Desperate Housewifes) exactement au même

Un patio Andalou

endroit qu’un an plus tôt quand nous avions descendu Charly au Maroc pour sa cure de rajeunissement.

Après avoir mangé dans le camion nous sommes allés nous promener en ville où il y avait foule.

En effet le Espagnol font le pont pendant 4 jours (fête de l’indépendance le 6 et de l’immaculée conception demain). Ils en profitent pour préparer Noël et oublier la crise.

C’est la première fois depuis que nous traversons le pays que nous voyons beaucoup de vie partout, c’est bien agréable.

Il a plu toute la nuit mais nous n’avons pas eu froid dans Charly au contraire.

Aujourd’hui journée visite de Séville que nous connaissions déjà, mais cette ville est super agréable et très belle.

Au programme :

– La cathédrale grandiose et le tombeau de Christophe Colomb (il vous en coutera 8 €) et la « giralda » qui est l’immense statut de bronze au sommet de la cathédrale, elle tourne suivant la direction du vent. On peut voir la copie au sol à l’entrée de l’édifice.

– L’Alcazar et ses jardins (même prix)

Les arènes et le musée taurin pour 6,5 €

Mais tous ces lieux sont magiques et ne les ratez pas en venant à Séville.

SÉVILLE ICI

Après le quartier Triana et son marché, le quartier Santa cruz derrière l’Alcazar est très pittoresque. On y trouve la maison de la guitare, la synagogue et de multiple bar à tapas fabuleux avec beaucoup d’ambiance comme au Santa cruz.

Bodega Séville

Partout dans Séville vous pouvez vous restaurer ou écouter du Flamenco et certain établissement proposent des concert gratuit alors profitez en.

Pour notre part aujourd’hui vers 13h Sonia avait un petit creux alors on c’est arrêté derrière les Arènes à la bodega San Jose où l’on ne trouve pas beaucoup de touristes.

Un rosé, une caña (petite bière) avec tapas de morue, moules et omelette (bacalao, mejillones, y tortilla pour les initiés).

Puis marche pendant 2h et repas vers 15h30 avec 4 plats de « Tapas » délicieuses.

Visite des monuments cités plus haut et à 17h nous sommes partis sur les traces de notre ancien passage, en effet on a retrouvé un hôtel style mauresque où nous avions dormi, à côté de la rue Saint Eloy, et rue saint Eloy justement, nous sommes allés nous réconforter au « Patio San Eloy » un fabuleux bar à tapas que vous ne verrez nulle part ailleurs.

Comme nous le constatez aujourd’hui on a beaucoup marché, mangé et bu. Alors vers 6h fatigués nous avons fait quelques courses et là nous avons rencontré un français avec son petit garçon – Ruben et Esteban – Il est installé ici avec sa femme (lui joue de la guitare et elle danse le Flamenco- Esteban pour l’instant ne fait que les regarder en tapant des mains – mais vous savez que c’est très important de tapez des mains au Flamenco !!! …)

Ils nous ont suivi jusqu’à Charly et on a discuté un moment car il était intéressé par notre projet étant lui même un baroudeur avec de grosses expériences notamment dans l’humanitaire en indes et aux USA avec les indiens du Kansas.

Nous avons passé un moment agréable et on les embrasse bien fort avant qu’ils ne deviennent membres de newsroads et qu’on les retrouve

La Giralda Sévlle

dans quelques temps lors de notre passage au Québec puisqu’ils ont l’intention de s’y installer.

On les embrasse fort et à bientôt.

Quant à nous ce soir on est un peut nase alors près un petit apéro ce sera du riz avec « lomo » – Ha ! Ha ! Vous ne savez pas tous ce que c’est –

Puis un film et au dodo

Gros bisous à tous.


Samedi 08 décembre 2012

 

Comme d’hab nous avons pris la route vers 12h pour Cadix.

RAS sur le chemin à part des champs d’oliviers et des étendues de panneaux solaires. Bon point pour l’Espagne qui donne la leçon à la France sur le développement des énergies propres, parce qu’entre les éoliennes et les panneaux solaires nous avons pas mal de retard sur eux.

Arrivée à destination 14h15, la première impression est mauvaise mais après avoir fait le tour de la ville qui est sur une presqu’île on a vite changé d’avis. Vous pourrez vous faire un avis en voyant les photos, ce week- end (il y en a beaucoup on ne les a pas triées).

Repas face au soleil et à la mer, 18° et ballade sur la plage toute l’après midi c »était un régal surtout en pensant à tous ceux qui se les gèlent en France !!! Hi! Hi! Hi! Le front de mer fait 4 km de long et la plage est aussi large que dans les landes. Il y a même des surfeurs.

Nous allons maintenant nous faire un petit encas, avant le film du soir ou une promenade. On hésite.

Demain au programme visite de la vieille ville et on vous met des photos dès que possible.

Hasta luego !!!!

Cadix la nuit


Lundi 10 décembre 2012

 

Hier nous avons parcouru la vieille ville, et ses quelques monuments:

– la cathédrale massive, imposante avec ses différentes couleurs de pierre et de marbre et des rondeurs que l’ont ne trouvent pas sur les autres édifices religieux( entrée 5 €)

les vestiges d’un théâtre romain

« la casa del obispo » où l’on peut admirer des fouilles archéologiques ayant mis à jour un tombeau Phéniciens et des vestiges romains (là aussi entrée 5 €)

l’ancienne prison royale devenue musée

le grand théâtre Falla

Crépuscule à Cadix

– et à la pointe de la presqu’île le jardin public qui nous transporte déjà sur des terres exotiques où l’on peut découvrir de nombreuses variétés d’arbres et de plantes. Mais notre attention c’est surtout portée sur les innombrables perruches qui nichent dans le jardin et le vacarme qu’elles produisent. Ce sont des travailleuses qui passent leur temps à faire et refaire leurs nids immenses et à nourrir leurs petit qui font un bruit d’enfer tant qu’ils ne sont pas rassasiés.

D’un côté de la presqu’île l’océan et de l’autre une baie immense qui abrite les ports de commerce et de plaisance. De gros navires déversent leur flot de passagers faisant le tour de la méditerranée. Côté océan un charmant petit port de pêche et sa plage protégée par la digue et le château de San Sébastian

Les espagnols aiment venir y prendre le soleil et se restaurer dans les échoppes aménagées en bodegas, devant les embarcations échouées à marée basse. Certains en profitent pour faire le plein de coquillages et pécher de petits poissons de roche. Des « charrans » que l’on mange frits.

A l’entrée de la jetée du fort San Sébastian on ne peut pas résister à entrer dans la peña flamenca Juanito Villar où se restaurent encore quelques anciens en dégustant un dernier verre. Elle est de toute beauté et on peut assister à de nombreux concerts (organisés ou improvisés) de flamenco qui n’est pas le même qu’à Séville ou Cordoue.

Ici c’est « l’Alegria » ou flamenco joyeux qui ne ressemble pas aux longues complaintes que l’on écoute ailleurs. La ville est une ancienne cité de garnison et ces rues rectilignes et à angle droit n’ont pas le charme de celles de Cordoue. Elles ne sont pas aussi entretenues non plus.

Vers 18h30 alors que Sonia triait ses photos, je buvais une petite « cerveza », Nicolas, un jeune français est venu à notre rencontre et l’on a

La Cathédrale de Cadix

parlé du quotidien à Cadix et de développement durable. Il a été attiré par Charly on devrait le revoir avant de partir pour qu’il nous donne quelques tuyaux pour la fin du parcours Espagnol.

Il est 11h40 Sonia est partir faire son jogging le ciel est voilé mais il fait toujours aussi bon.

Soutenez nous et achetez ce qui vous plait dans notre boutique cliquez sur le logo

A son retour nous sommes partis à nouveau du côté de la vieille ville pour prendre quelques clichés et revoir Le mur d’enceinte magnifique à l’entrée de la vieille ville « la puerta de piedras ». Puis direction le fort de San Sébastian mais quelle déception en arrivant au bout de cette superbe digue, le fort est fermé et à moitié abandonné. Un tel patrimoine historique dans cet état fait mal au cœur et renseignements pris, des travaux de réhabilitation sont en cours mais à l’arrêt par manque d’argent crise oblige.

Déçus nous sommes donc revenus sur nos pas et pour nous consoler avons décidé de nous restaurer un peu.

Donc vers 15h arrêt à la fameuse « peña flamenca Juanito Villar » Et pour même pas 30€ on s’est fait :

– Assiette de gambas –

– Calamares Chocos fritos (seiches) –

– Merluza grillé –

– Pimientos al aceite –

– Avec dos cervezas et une bouteille d’eau –

Un repas de poisson qui aurait pu me coûter encore moins cher si j’avais été malhonnête puisque le gars me rendait dix € en trop !!! ….

Ma bonté me perdra !

Les photos de Cadix en cliquant ICI

 

Pour digérer on est allé visiter le château Santa Catalina qui ce trouve à 200 m et là surprise, il a été entièrement restauré et abrite un centre culturel gratuit.

Bravo la ville de Cadix.

En rentrant vers Charly avant de faire des courses nous avons eu un superbe couché de soleil et une magnifique « caravelle » digne des grands galions Espagnols de l’époque des conquistadors est venue saluer la ville en passant au large. Il est 21h, on se fait un petit apéro en écrivant et en triant les photos.

On pense à vous, à la prochaine.

Soutenez nous et achetez ce qui vous plait dans notre boutique cliquez sur le logo


Jeudi 13 décembre 2012

 

Hello quelques news, il y avait longtemps que nous n’avions rien écrit. Mais depuis 2 jours on est au repos dans un petit coin de paradis au sud de Tarifa. On s’est posé dans un camping les pieds dans l’eau et on profite du calme et de la douceur qu’il fait ici.   On consacre notre temps à alimenter le guide News-roads et après le Maroc, c’est l’Espagne qui est bientôt terminée.

Allez faire un tour sur la page guide

On passe nos journées peinards devant la plage et adossés aux montagnes où l’on a pu observé une colonie de vautours qui vivent à quelques centaines de mètres.   On en a profité également pour visiter la ville de Tarifa, avec comme dans toute l’Andalousie ses petites rues (très pentues ici) ses remparts médiévaux, et ses petites places avec à chaque fois 3 ou 4 bodegas.   On ne peut pas mourir de soif en Espagne !!!   Ma doudou en a profité pour s’éclater à la cuisine et elle m’a fait des lasagnes dont elle a le secret, j’en ai encore l’eau à la bouche.   On pense à tout ceux qui on froid.   Le passage du détroit pour le Maroc est prévu pour le 15 à 14h si d’ici là on n’a pas changé d’avis.   Ce qui sont allés sur ma page facebook ont pu découvrir les photos du coin, mais promis on vous en mettre avant de partir.


Vendredi 14 décembre 2012 :

 

On a changé d’avis et pour cause il y a une petite tempête ici alors comme on est bien là, on a décidé de rester jusqu’à lundi.

Le patron ne nous dira rien et en plus ça nous permet de travailler sur le site.

Si vous allez sur le guide, le Maroc est pratiquement terminé avec de nombreuses nouvelles photos de même que l’Espagne.

Plein d’infos pour ceux qui veulent voyager.

Voir Tarifa et sa région ICI


Dimanche 16 décembre 2012 :

Nous n’avons pas écrit grand chose depuis que temps et pour cause, comme on vous l’a dit la tempête est là et ne nous lâche pas.

Heureusement il ne fait pas froid et on en profite pour bosser et alimenter le guide.

Le Maroc et l’Espagne sont terminés et aujourd’hui 4 rubriques sur la France ont été mises en ligne.

Plein de nouvelles photos et pas mal de commentaire et de liens pour tous ceux qui veulent partir en Espagne et au Maroc News-roads peut être très utile.

Les vautours Andalous

Pour votre infos, 29 personnes sont membres du club News-roads depuis la mise en ligne le 27 novembre et le compteur visites commence à bien tourner.

Mais il faut que l’on soit plus nombreux et parlez en autour de vous.

On a donc décidé de partir demain, réveil prévu 8 h nettoyage et remplissage des réservoir de Charly et direction Algésiras pour le bateau en début d’après midi.


Bonjour l’Afrique.

On ne restera pas à Tanger mais on prendra la route pour Tétouan que l’on ne connait pas. Dans un premier temps nous allons longer la côte nord du Maroc jusqu’à OUJDA à la frontière Algérienne que l’on ne pourra pas passer puisqu’elle est fermée depuis de nombreuses années. Des pourparlers pour la réouverture sont en cours mais n’ont pas encore aboutis.

Il est 20h on se fait un dernier apéro au restaurant (« El Chozo ») du camping torre de la peña  après gratin façon doudou Sonia un petit film (enfin pour elle parce que moi je ne vois jamais plus d’un quart d’heure) et dodo de bonne parce que demain on décolle à « las nueve »

Bon courage à tous on vous adore.

OLINIA (Olivier et Sonia)