Dakhla

Tour du monde Extrême sud du Maroc More »

Tour du monde la route du Grand Sud

La traversée du désert et les galères de la route More »

Tour du monde La Liberté

Sud du Maroc entre Merzougha et Zagora More »

New York U S A

Partir à new York avec les conseils de News-roads More »

 

Maroc en route vers le sud

Nous aux pattes d'éléph Legzira Maroc
Share Button

Maroc en route vers le sud

 


Mercredi 16 janvier 2013

Ce matin nous nous sommes réveillés face à l’océan sur des falaises juste après Sidi Ifni.

J’adore boire mon café en regardant la mer et les vagues, c’est apaisant.

Puis nous sommes partis en ville faire quelques courses, fruits et légumes au marché. La ville est touristique et les prix sont bas. Pour vous donner une idée, nous avons pris :

– tomates – poivrons – courgettes – oignons – citrons – mandarines – bananes

Le marché à Sidi Ifni

36 drh soit moins de 3,5 € . Aux gargotes du marché les plats sont entre 15 et 30 drh. Et ce soir nous y sommes à nouveau passé pour acheter du poisson aux pécheurs qui rentraient, un pageot de 500 g, 25 drh soit même pas 5 € le kg.

On comprend mieux pourquoi les retraités viennent passés entre 3 et 6 mois l’hiver ici dans leur camping car !!!

Après les provisions, j’ai réalisé un rêve. En effet si nous sommes venus à Sidi Ifni, se n’était pas totalement innocent. Il y a un site exceptionnel, 8 km avant la ville. À Legzira exactement, se trouvent ce que l’on appelle les « pattes d’éléphants ». Depuis des années je voulais voir « ces monstres », et c’est chose faite. Nous avons passé une journée fabuleuse dans un endroit unique.

Toutes les photos des « pattes d’éléphants »

Les derniers 100 m pour accéder à la plage ne sont pas goudronnés et un peu raides, mais après !!!!!

Donc, première chose, il faut y aller à marée basse.

Puis essayer d’y arriver vers onze du mat. Vous serez seul comme nous l’avons été, jusqu’ à 14h.

Les pattes d’éléphants

En descendant vous trouverez plusieurs établissements où se mélangent parapentistes et surfeurs.

Nous avons eu un coup de cœur pour celui d’Abdul qui propose 20 chambres dans une charmante auberge où tous les étages sont différents, au confort simple et une propreté irréprochable. Avec sont équipe il vous propose des formules en demi pension ou pension complète pour même pas 30€ par jour avec des hommes volants au dessus de vos têtes et une vue incroyable.

Regardez les photos qu’a faites Sonia.

Quand vous êtes sur le sable partez sur votre gauche, il y a environ 800 m de marche pour atteindre la première arche. Une immense cathédrale Sous la voute on se sent vraiment très, très, très petit… Puis, quelques galets plus loin la deuxième. Tout aussi imposante mais plus dessinée et quand vous la dépassez, on aperçoit vraiment une patte d’éléphant. C’est magique. Nous sommes restés là scotchés à nous balader sans vouloir partir tellement nous y étions bien. L’idée nous est même venue de venir dormir sur la plage avec la tente. Mais si la marée monte très haut, il ne reste pas beaucoup d’espace et cela peut être désagréable de se faire réveiller par une vague à 3 heures du mat !!!!

Après toutes ces émotions nous avons pris un verre chez Abdul en regardant les voiles dans le ciel tout bleu et manger avec toute l’équipe de l’hôtel et bien sur notre hôte Abdul qui nous a longuement parlé de son pays et de sa conception de l’accueil et du tourisme. Nous tenons à le féliciter et vous recommandons vivement cet établissement si vous voulez passer quelques jours dans le sud du Maroc.

Il fait très doux et il est bien agréable de se retrouver au bord de la mer où le bleu et le blanc des maisons que nous n’avions plus vu depuis le nord nous manquaient. Les couleurs ocre et terre que l’on a vu pendant tout le parcours dans le centre et le désert sont quand même moins chatoyantes.

Nous descendons encore, dès demain 300 km vers le sud.

A+ Gros bisous à tous

 


Vendredi 18 janvier 2013

Deux jours qu’on roule dans le grand sud Marocain, en direction de la Mauritanie. On est un peu au courant des nouvelles et du temps en France. On est gâté avec24 ° même s ‘il y a du vent.

D’ailleurs cela nous a un peu surpris d’avoir autant de vent dans le désert. C’est vrai que la nationale 1 longe l’océan pratiquement tout le long du parcours et les vents qui arrivent de l’atlantique n’ont pas d’obstacle pour les ralentir et frappent directement tout la côte.

Il y en a partout

Hier une étape de 398 km entre Sidi Ifni et Tarfaya ; Aujourd’hui 640 km jusqu’à Dakhla, une péninsule à l’extrême sud de l’ancien Sahara occidental.

C’est la première fois que l’on fait autant de km en 2 jours, mais on doit être à la frontière Mauritanienne pour le 20 janvier, alors on trace !!!

De toute façon il n’y a pas grand chose à voir sur cet axe. Pas beaucoup de ville ou de village, du sable, de la caillasse, l’océan sur la droite et une route superbe pratiquement tout le long où Charly c’est permis de faire des pointes à 95.

Sonia a conduit 115 bornes, tranquille, car il n’y a pas beaucoup de circulation et des lignes droites à perte de vue.

On récolte le sel

Les paysages sont magnifiques  avec des couleurs et des formes que l’on ne retrouve que dans le désert qui commence ici rapidement après Guelmim. Il y a un petit col pour passer la dernière partie de l’Anti Atlas qui vient mourir dans l’océan, et tout de suite après vous basculer dans l’immensité. La première vue que l’on a dans la descente est surprenante et magnifique. Un vaste monde tout plat avec d’innombrables tons marron et le bleu de l’océan et du ciel qui se mélangent.

J’avais promis à Charly la fin de la montagne, je peux vous dire qu’il est heureux après ce qu’on lui a fait subir.

Mais on n’a pas apprécié la balade comme on aurait pu le faire car nous avons eu quelques contrariétés avec la marrée-chaussée ces 2 derniers jours.

D’abord nous avons eu plus de contrôles en 2 jours qu’en un mois.

Ensuite, hier en sortant de Tan Tan la dernière grande ville avant d’attaquer le Sahara, après avoir pris un repas Parisien (hamburger et pizza, on croit rêver !!!….), sur le rond point de sortie, il y a des stops et pour le « grand con » qui m’a arrêté je n’ai pas marqué le stop. J’ai eu droit à 70 € d’amende. Ils m’ont fait le grand numéro à 3 des grands flics incorruptibles. J’en rigole (jaune !) encore.

Et aujourd’hui, à l’entrée de Boujdour, devant 2 énormes autruches emblèmes de la ville, un gros tas de viande m’a fait la morale sur l’attitude à avoir lors d’un contrôle de police. Ces pourris – ils étaient trois, un en civil ( le gros tas), un vicieux en tenue de flic et un militaire qui préparait la tajine qu’ils allaient partager, nous ont mis la pression et voulaient nous mettre encore 70€ pour non respect du stop au

Des décors fabuleux

barrage de police. Et sans aucun scrupule ou pudeur, nous ont demandé du fric.

C’est là que l’on devrait avoir une caméra cachée. C’est honteux pour le Maroc. Je hais ce genre  de personnages véreux que nous avions eu le bonheur de ne pas rencontrer jusque là. Mais nous aussi, on y a eu droit.

Donc je leur ai lâché 100 drh (10€) et ils étaient contents.

LA ROUTE DU SUD LES PHOTOS

Heureusement juste après ce contretemps nous avons eu l’heureuse surprise, en arrivant à la station service du coin de constater que le prix de l’essence ici était de

« Tenez-vous bien » 6,2 drh soit 0,53 cts €

Un plein pour 30 € çà change de la France ! Non ?

Ce soir et demain nous nous reposons au camping de Dakhla, pendant que je vous écrit Sonia trie ses photos, elle est contente, elle a vu plein de dromadaires !!!!

Demain on essaye de trouver une connexion pour vous mettre tout çà en ligne.

Parce qu’après c’est la Mauritanie et les points wi-fi seront encore moins nombreux.

J’oubliais de vous dire une dernière chose, le désert est une gigantesque poubelle, il est tant que les dirigeants de ce pays initient quelque chose sinon dans 20 ans plus personne ne viendra, et c’est bien dommage car c’est un pays magnifique.

 


Dimanche 20 janvier 2013

Bonjour nous sommes installés au camping  Mousafir à l’entrée de la ville de Dakhla.

Il y a pas mal de monde et nous avons rencontré des gens formidables.

Tout d’abord le camping-car à côté de Charly, vient des Landes et Jean pierre un ancien restaurateur est de Dax. Un bout en train, très bon

Avec nos amis au camping de Dakhla

vivant, avec qui l’on a sympathisé de suite il nous a présenté deux autres couples avec qui nous avons passé l’après midi d’hier.

Il y a Monique et Christian qui voyagent dans un autobus immense, et Bernard et Chantal d’Anjou avec qui nous avons fait connaissance autour de quelques verres d’alcool de poire que Monique a ramené de sa Lorraine natale.

Toutes ces personnes voyagent depuis quelques années dans le sud Marocain en profitant du soleil, et des bonnes choses de la vie !!!… Ils passent leur retraite à bourlinguer et ont tous le cœur sur la main.

Du coup aujourd’hui Jean pierre nous a fait connaître un coin formidable. Nous sommes partis à 6 dans son camping car pour se manger des huitres, moules, couteaux et poulpes, au bord de l’eau avec du rosé et du pâté de faisan que JP avait sortis de sa réserve perso.

Nous étions dans un endroit de rêve au bord de la lagune, en face des parcs à huitres, où quelques hérons majestueux venaient picorer des coquillages.

Le restau sauvage « LE TALHAMAR »

Après 4 douzaines d’huitres succulentes, 5 tajines fameuses, le pâté, 2 quilles de rosé, et un thé, nous avons pris le soleil à l’abri du vent.

On va se régaler

Puis nous avons regagné nos pénates, après un petit tour de la péninsule commenté par Jean Pierre et Christian nos guides du jour.

Demain on se prépare pour le départ de la dernière étape Marocaine, en effet mardi 21 nous avons 400 km à faire pour atteindre la frontière Mauritanienne.

Je pense que nous vous écrirons un petit mot avant, parce qu’après ce sera sûrement très difficile de vous donner des news avant le Sénégal.

Un grand merci à Christian qui nous a prêté une clé 3 G de Maroc télécom la notre ne fonctionnant pas dans le coin.

LES PHOTOS DE DAKHLA , DU CAMPING ET DES AMIS

J’oubliais, nous avons également fait la connaissance de Robert aventurier et navigateur

Dakhla paradis des Kite surfer

et de Dominique, nouveau membre newsroads qui circule dans le Maroc depuis pas mal de temps, et pour lequel se pays n’a presque plus de secret. Vous pourrez trouver plein d’infos sur son site http://marocaventure.e-monsite.com et lire sa participation dans le forum News-roads.

On vous embrasse. A demain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge