Dakhla

Tour du monde Extrême sud du Maroc More »

Tour du monde la route du Grand Sud

La traversée du désert et les galères de la route More »

Tour du monde La Liberté

Sud du Maroc entre Merzougha et Zagora More »

New York U S A

Partir à new York avec les conseils de News-roads More »

 

Nos initiatives et actions

Avec le Ministre Ali Haïdar Dakar Sénégal
Share Button

Nos initiatives et actions

Lundi 4 Août 2013

Fatick la journée de l’arbre

Bonjour nous voilà au mois d’août que  nous avons commencé par un déplacement à Fatick comme je vous l’avais annoncé la semaine passée.

Nous avons préparé notre déplacement jeudi et vendredi, fait pas mal d’administratif, contacté des fondations pour nos projets, surveillé nos bio digesteurs, qui ont eu un petit soucis, en effet les tubes de remplissage, n’étaient plus étanche, donc fuite donc plus de gaz, les 2 ont été refait, et aujourd’hui cela produit à nouveau.

Plus que quelques jours avant les premiers essais avec brûleurs.

Nous avons pris la route samedi matin pour Fatick avec un passager clandestin turc.

Non je déconne !!!

Mais Osgur a bien voyagé avec nous, il est turc et tout à fait en règle. C’est un naturaliste installé dans la région depuis 10 ans. Il vit en fait entre la Gambie et le Sénégal et toujours partant pour filer un coup de main sur les OP concernant l’environnement et la nature.

Un petit bonhomme tranquille, avec des « dred locks » et qui voyage juste avec un sachet plastique où il range papiers et porte monnaie.

Samedi matin il s’est pointé à l’heure pour le départ, je le vois arrivé avec un bermuda maillot de bain, un « marcel » sur les épaules, je lui demande alors :

« – tu n’as pas de sac ou de bagage ? »

Il répond avec son accent :

«  – un jour, partir juste ?»

Je lui réponds :

« Oui on revient demain soir ou lundi matin ! »

Il me regarde, me dit « OK » en haussant les épaules, avec son sourire et me sort son fameux sachet plastique.

« T’as que ça ? Tu ne voyages pas lourd toi ! », j’ai éclaté de rires pendant que Sonia faisait des yeux tout rond en se demandant comment i

Ozgukh naturaliste Turc

l était possible de voyager comme ça.

On a décollé vers 11h, la pluie s’était mise à tomber depuis 4 heures du mat.

Nous avons emprunté pour la première fois la fameuse autoroute qu’ils ont inaugurée le premier août.

 

Un tronçon d’une trentaine de km, assez chère pour le pays (2000 Fcfa) en fourgon, mais un gain de temps incroyable, en évitant l’enfer de Rufisque.

Nous avons rejoins Stéphane et Andréa des « Brigades vertes » à Thies où l’on a déjeuné au restaurant « les délices » sur l’artère centrale de la ville.

Nous avons repris la route, toujours sous la pluie vers 13h30, pour arriver à Fatick à 15h comme prévu.

Nous sommes passés par Djourbel, la route est belle et on traverse de nombreux villages de huttes superbes avant et après Bombey.

Nous avions rendez vous à l’office des eaux et forêts et avec leur équipe sommes allés sur le site de l’opération du lendemain, où nous avons

Avec le ministre Haïdar

planté les derniers cocotiers, et préparé le trou pour le Baobab que plantera le Président Maky Sall le dimanche.

Bien sur ces derniers arbres ont été plantés avec la « lluvia solida » et tous autour étaient épatés par les propriétés du produit.

Tel un magicien ou un druide gaulois j’ai préparé la potion magique, ils m’ont pris pour un marabout quand l’eau est devenu gel au bout de 15 mn.

Après, nous sommes allés prendre quelques bières et manger chez « Hélène », avant de nous poser pour la nuit à la mission luthérienne.

Une vielle bâtisse délabrée où ils ont quelques piaules et un dortoir où nous avons passé la nuit comme des ados en colonies de vacances.

C’était génial.

Dimanche debout 7h30, après une bonne nuit, mais pas pour Sonia qui s’est faites bouffer par les « sticmous ».

Rdv à 8h30 aux Eaux et forêts, départ 9h30, derniers préparatifs et contrôles 10h30, 11h arrivée du président et là tout ce qu’ils avaient essayé de mettre en place se « barre en couilles ».

Maky Sall est descendu 200 m avant la tribune pour prendre un bain de foule à pied dans sa ville natale où il y a été maire également.

La foule envahit la route et la sécurité a toutes les peines du monde à avancer.

Puis il a planté son arbre avec de la lluvia solida, avant d’aller s’asseoir à l’ombre en compagnie de toutes les pointures et je peux vous assurez qu’il y avait une très grande partie du gratin du pays.

Les costumes étaient magnifiques et les galons brillaient.

Ma doudou

TOUTES LES PHOTOS DE NOS 2 JOURS À FATICK

ICI

Bref pendant plus d’une heure, plusieurs y sont allés de leurs discours insipides, on a eu droit à quelques artistes dont le chanteur Pape Diouf en play back, puis est arrivé le chef.

Dans sa tenue de brousse et son beau chapeau il a fait son discours en français et wolof, et s’en est allé dans sa papa mobile debout par le toit il s’est encore fait aimé de son peuple jusqu’au stade qu’il a inauguré dans la foulée.

Le Président Maky Sall à son arrivée

Pour la mairie il faudra attendre, comme pour l’hôpital qui ne sont pas terminés.

La ville essaye de se développer mais même l’eau puisée est toujours salée. L’eau courante n’existe pas dans de nombreux quartiers et l’on a recours à des porteurs d’eau qui sillonnent les rues avec leur bidon d’eau potable.

Le centre ville est très dégradé et plutôt que de le refaire ils sont en train de créer un nouveau quartier autour de la nouvelle mairie.

Mais comme partout au Sénégal la ville est salle avec des rues qui n’en sont pas mais une bonne adresse chez « Hélène » où l’on est revenus à 14 h avec une seule envie, se mouiller et se boire une gazelle bien fraiche et méritée après les heures passées sous un soleil qui cognait énormément.

Les autres ont mangé Sonia et moi n’avions pas faim et vers 16 h 15, nous avons repris la route, Stéphane et Andréa jusqu’à Mboro et nous direct Dakar sans passer par Thies.

Là encore la route est belle et 2h30 après nous étions au CVD, à notre place.

En chemin nous avons vu un grave accident, et j’ai reconnu un voiture du cortège officiel qui en comptait plus de vingt ; plus loin nous avons doublé le groupe de voitures du président, garées sur le bas côté et cela m’a semblé bizarre.

Ils nous sont passés devant à nouveau avant Dakar après qu‘un des militaires posté sur le bas côté nous ai fait signe de stopper.

Le baobab du Président

De Fatick jusqu’à Dakar, il y avait un bonhomme, tous les kms et sur l’autoroute deux.

Je ne vous parle pas du coût d’une journée de déplacement de Monsieur le président.

Dans les supers bagnoles blindées, avec sa garde rapprochée, qui a justement perdu un de ses membres hier, puisque la voiture accidentée que j’ai vue été bien du cortège,  un pneu les a envoyés dans le décor, les as de la sécurité rapprochée ne sont pas des as du volant semble-t-il.

Haut de page

Enfin paix à son âme et nos vœux de prompt rétablissement à son collègue hospitalisé.

La journée de lundi a été consacrée à la rédaction de ce billet, la compta, les bio digesteurs et 2 contacts importants, Cheikh Diène, un douanier retraité qui vit à Foundioune, et Michel Lachaume, un agriculteur canadien qui commercialise un engrais à base d’algues fermentées, phénoménal.

Michel est désormais membre de Newsroads, et je l’espère nous fera partager son expérience sur le site.

On vous réserve une surprise et pourquoi pas grouper son engrais et la lluvia solida.

Salut à la prochaine on vous tient au courant.

Ce WE nous avons traversé des régions qui ne semblaient pas être au Sénégal. Le pays a changé en 15 jours.

Une vaste prairie verte a remplacé le sable, la poussière et la latérite.

Un bouleversement incroyable et fabuleux en très peu de temps.

La nature est magique.

Vendredi 09 Août 2013

Dans les autres pays, la fin de Ramadan était jeudi, ici c’est aujourd’hui, allez savoir pourquoi ?

C’est l’Aïd el fitr, appelé au Sénégal « Korité ».

Jour de fête qui symbolise la fin du jeune et l’occasion de se retrouver en famille pour faire un grand repas.

Nous venons de passer une semaine bizarre, avec des hauts et des très bas.

De nouveaux membres sur www.newsraods.com, dont Michel un agriculteur Canadien qui touche sa bille en génétique, il voudrait investir dans le durable en Afrique.

Des contacts importants pour la suite de nos projets.

Mais aussi avec la première grosse pluie à Dakar mercredi, et donc des innodations ; des mauvaises nouvelles, pour les bio digesteurs d’abord dont il a fallu refaire l’étanchéité du tuyau d’alimentation, et hier soir le retour précipité de mon amour de femme pour Paris puis la Martinique dimanche, sa maman étant très malade.

Je suis resté là seul, triste, un peu perdu mais je ne me plains pas comparativement à la douleur qui serre le cœur de ma doudou.

Nous te soutenons tous mon cœur d’amour.

Pour ne rien arranger, il ne fait pas beau la ville et le quartier de bel air sont déserts, même au CVD, seules 4 ou 5 personnes ont montré leur tête.

Une journée vide, sans âme, pour un jour de fête religieuse ça la fout mal, mais c’est comme ça.

Sonia est arrivée à Paris ce matin et nous avons pu nous parler 2 fois sur skype. Il faut quand même honorer certains rdv, c’est pour cela que demain je pars à Mboro avec Ibrahim, mardi matin visite JP, Marie louise et Joseph, et je dois absolument partir en Gambie faire refaire un visa, puisque l’actuel se termine le 19 août.

J’ai 2 solutions, ou je descends mardi ou jeudi en bateau jusqu’à Ziguinchor, puis je remonte jusqu’à Banjul où je retrouverai Ozgur (le turc des brigades vertes), qui pourra m’héberger le temps que je fasse le visa.

Seconde possibilité je pars en bus ou 7 places jusqu’à Banjul directement, et j’y reste quelques jours toujours avec Ozgur.

Voilà pour le programme de ces prochains jours.

Désolé, de ne pas être plus prolixe mais sans ma doudou tout est fade et je ressens un grand vide.

Elle occupe beaucoup d’espace et là !!! ….

Je te fais des milliards de bisous – je t’aime –

A bientôt en pleine forme je vous le promets.

Mercredi 14 août 2013

Bonjour, des news, rapidement.

Sonia est donc auprès de sa maman, en Martinique, je me sens seul au monde sans ma moitié mais il faut avancer tout de même.

Ce WE je suis retourné à Mboro, pour faire connaître le coin à Ibrahim, qui après avoir fait un peu petit tour de certains points stratégiques, semble intéressé par l’endroit.

Il a une doudou et veut s’installer au Sénégal mais Dakar, où vit sa dulcinée, c’est pas pour lui !

Les Niayes, sont un bon compromis pour lui, car ce n’est pas loin de la capitale, le terrain n’est pas trop cher, et comme il veut faire du maraîchage, du miel et travailler le bois, ici c’est parfait pour lui.

Il peut également s’appuyer sur Nico, Stéphane, Maurice (le belge fabuleux personnage) et tout un groupe de personnes installées depuis pas mal d’années, il peut aussi être un sacré relais sur les projets Newsroads.

A lui de jouer maintenant.

Nous sommes rentrés lundi vers 15h30, avec Stéphane et Andréa qui avait besoins comme moi de faire prolonger son visa Sénégalais. Cela semble poser quelques problèmes depuis la mise en place du visa bio métrique, le premier juillet.

Nous nous sommes présenté à Thiès à la BMS sur les conseils d’un ami de Stéphane, le commissaire nous a expliqué qu’il ne lui était pas possible de faire cette formalité, mais qu’à l’aéroport de Dakar c’était ok !

Nous avons déjeuné en route chez Nasri. Un chrétien Libanais qui fait tourné avec son frères un restau-route le « Tutti-Frutti » à 50 km au nord de Dakar sur le bord de la nationale.

Il est génial et il fait de fameux petits trucs qui vous calent bien. Je vais le répertorier également sur les pages du guide et sur google. Cet

Le cèpe géant d’Afrique

homme est d’une gentillesse incroyable et mérite que l’on s’arrête chez lui.

CHEZ NASRI EST UNE ADRESSE NEWSROADS

Après s’être sustentés, nous sommes partis pour l’aéroport, où tout est passé comme sur des roulettes.

On a pu faire nos visas en 15 mn payer en carte bleue, empreintes, photos, sans aucunes complications.

Super, cela m’évite de partir en Gambie avant lundi, surtout sans ma doudou, je n’étais pas très chaud.

Tout le WE il y a eu des problèmes de connexion partout et cela semble fonctionner à nouveau depuis hier. Les orages et les inondations que l’on voit ici, ne sont sûrement pas étrangers à cela, car quand ça tombe, ça tombe, je peux vous l’assurer.

Hier après avoir passé un moment chez Marie Louise, avec JP et une nouvelle amie, Patricia, nous avons déjeuné à « l’oasis » (encore une fois), une pluie tropicale s’est abattue sur Dakar pendant 2 heures, et aujourd’hui encore certaines routes sont coupées.

J’en profite pour peaufiner un dossier de présentation du projet Newsroads qui sera déposé dans plusieurs institutions.

Aujourd’hui, on s’occupe des bio-digesteurs et allons essayer d’allumer la flamme.

Je garde le suspense et vous raconte tout ça la prochaine fois, surveillez la chaine Youtube, de nouvelles vidéos à venir.

J’embrasse très fort ma doudou d’amour.

 

Mardi 20 août 2013

Déjà 10 jours que Sonia est partie et les journées sont longues, surtout qu’il pleut très souvent ce qui rend les déplacements difficiles.

Alors je me consacre au guide, pour ceux qui suivent la rubrique « Sites touristiques et culturels du Sénégal » vous trouverez de nouvelles et nombreuses informations sur le pays.

Il ne fait pas trop chaud à Dakar en ce moment et on dort mieux la nuit mais le taux d’humidité, est tous les jours supérieur à 93%.

Tout ce qui est mouillé ne sèche pas et les routes sont gorgées d’eau. Même les cigarettes ont du mal à se consumer.

J’ai terminé un dossier de présentation sur les projets Newsroads qui comptent un nouveau partenaire, Algueria INC, une compagnie Canadienne dirigée par un de nos membres, Michel Lachaume.

Vous connaissez les cêpes géants d’Afrique

Il y en a au CVD

Nous proposons une gamme de produits pour l’agriculture et le reboisement accompagnée de techniques simples en rapport avec le développement durable.

Nous avons contacté certains ministères, et le dossier sera soumis à un conseillé du président.

Nous allons également nous rapprocher de la holding qui gère la nouvelle mine de zircon et de nitrate de Mboro, elle doit s’engager dans un plan environnemental important rapidement.

Comme vous voyez je me suis consacré aux relations publiques et à l’administratif, le calme étant permanent depuis le départ de ma doudou.

Dimanche mon pot Ibrahim a regagné son nord natal et compte revenir début janvier.

On reste en contact d’autant que je peux lui donner des news de sa dulcinée qui est restée à Dakar.

Dimanche également une grande première a eu lieu, puisqu’à 11h précise nous avons eu du gaz avec un des 2 bio-digesteurs.

Par hasard j’ai testé la sortie au robinet, il y avait de la pression, j’ai donc approché le briquet et là une super flamme.

J’étais excité comme un gosse alors j’ai installé un brûleur, mais rien.

La flamme

La première flamme génial !!

J’ai retrouvé un petit bec bunsen de laboratoire et là ça fonctionnait.

J’ai immédiatement appelé Sonia et les amis qui ont participé et montré les faits au personnel présent au CVD.

Hier lundi c’était évidemment le sujet de discussion principal.

Nous allons surveillé cela ces prochains jours et vous tenir au courant.

Il n’y a pas trop de nouvelles photos en ce moment vu que la photographe en chef est absente, mais on vous montre tout ça en image bientôt.

 

Lundi 26 août 2013

Une semaine que je n’ai rien écrit, je vous l’avais dit sans ma doudou je ne suis pas très productif.

Mon bureau

Mon bureau

Depuis mardi dernier je me suis consacré au site www.newsroads.com, si vous allez le consulter vous trouverez pas mal de modifications textuelles d’abord la rubrique sites touristiques et culturels du Sénégal, commence à être bien fournie.

Vous constaterez également les modifications sur les pages présentations Espagne Maroc et Sénégal vous avez un plug-in qui vous donne la météo en direct également sur les pages conseils pratiques des horaires d’avion et réservation en direct.

J’ai également installé des bannières liées à d’autres sites ce qui nous permet de créer du trafic sur Newsroads et vous verrez également de nombreuses publicités.

Si vous êtes cool et sympa cliquer dessus ça nous fait un peu d’argent.

Que s’est-il passé depuis une semaine.

D’abord des nouvelles de ma doudou, elle est rentrée sur Paris avec sa maman et elle prépare son retour sur Dakar samedi.

J’ai vraiment hâte qu’elle revienne car les journées sont très fades donc je m’occupe sur les Bio digesteurs est sur Internet en attendant.

Au sujet des bio digesteurs, nous devions faire une omelette samedi avec Florian un ami français de Dakar, mais la production de gaz n’était pas assez importante, j’ai quand même vérifier les brûleurs, on a fait une petite modification et ils fonctionnent c’est déjà ça !!!

En fait comme dans toutes les expériences nous avons quelques petits problèmes de mise au point.

Il y a d’abord eu l’étanchéité que nous avons refaite voila 15 jours.

Mais en me documentant toujours plus sur la méthanisation je me suis rendu compte que notre mélange au départ n’était pas bon.

En fait la meilleure méthode, consiste à remplir les barils de matières sèches et de les couvrir à 80 % d’eau.

J’ai fait l’erreur de les remplir petit à petit et avec beaucoup d’eau.

Ce qui ralentit énormément la production de bio gaz, celles-ci devant se faire dans un milieu sans oxygène. Comme vous le savez il y a de

Production de Gaz

l’oxygène dans l’eau donc ça ralentit la production.

Je suis en train de rectifier le tir en complétant avec de la matière sèche et des déchets et en vidant petit à petit le trop-plein d’eau.

Pour terminer on a encore un petit problème d’étanchéité qui sera rectifié ce soir.

À partir de maintenant tout devrait être OK, je touche du bois !!! Mais cela va nous permettre d’améliorer le process de fabrication pour les futurs bio-digesteurs.

Nous pourrons perfectionner les prochains en leur apportant certaines modifications.

Cette semaine le méthane était le grand sujet  discussion au CVD.

Ils étaient tous ébahis de voir sortir du gaz de ses barils de j’avais stocké de la merde.

Après le scepticisme maintenant ils y croient et c’est déjà un très grand pas.

Enfin on avance à petits pas sur tous les projets, mon nouvel ami et futur collaborateur du Canada Michel Lachaume est très motivé.

Je vous dis à bientôt.

Samedi 31 août 2013

Nous sommes partis voilà un an le 31 août 2012, à 23h30 heure française et 21h30 heure Sénégalaise.

 

La vidéo des un an

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge